Violences domestiques à Madagascar: Une vidéo pour sensibiliser au signalement?

Pour toute les actualités sur le projet d’évaluation Vahatra, cliquez ici !!

Contexte

Vahatra est une agence de microcrédit dont 69% de ses partenaires sont des femmes. L’offre de microfinance et la participation à une activité génératrice de revenu peut représenter un levier important d’émancipation et améliorer la place des femmes dans la société. Cependant, les enquêtes témoignent d’une prévalence conséquente des violences domestiques chez les bénéficiaires, mais un taux faible de déclaration. Des vidéos ludo-éducatives sur la violence domestique sont alors montrées aux bénéficiaires pour les sensibiliser à la problématique et leur expliquer les démarches à effectuer si l’on est victime de violences. Les principaux objectifs de l’intervention sont ainsi de corriger la désinformation et modifier les croyances biaisées concernant le non-signalement.

Objectifs et questions de recherche

L’objectif de cette étude est d’estimer l’impact des supports vidéos sur les connaissances, les attitudes et les perceptions vis-à-vis de la violence domestique, ainsi que la fréquence de signalement auprès de Vahatra. L’étude vise aussi à examiner l’impact de l’intervention sur le niveau d’émancipation des femmes (prise de décision et pouvoir de négociation dans le ménage).

Enquête et méthodologie

L’évaluation consiste en un Essai Contrôlé Randomisé (ECR), dans lequel de agences sont désignées pour participer au traitement ou au contrôle (visualisation d’une vidéo de formation sans lien avec les violences domestiques). Une enquête téléphonique ainsi que l’accès hebdomadaire aux registres de Vahatra permettront de collecter des données quantitatives. Une enquête qualitative sera menée pour approfondir les résultats et mieux comprendre comment la vidéo a été comprise et comment les violences domestiques sont maintenant perçues.

Dans chaque agence, la vidéo est diffusée lors de certains mois choisis de manière aléatoire. De plus, les différentes agences ne diffusent pas la vidéo durant les mêmes mois, pour éviter les confondre les effets de saisonnalité/période et les effets dus à la vidéo. Comme les demandeurs de prêts ne sont présents qu’une seule fois à l’agence, nous nous retrouvons avec un groupe de bénéficiaires qui a regardé la vidéo et un autre qui ne l’a pas regardée, pour chacune des 7 agences.

Équipe de recherche

L’équipe de recherche est composée des économistes Boutin Delphine (BSE), Filipkowski Nina (BSE), Gondard-Delcroix Claire BSE), de la socio anthropologue Pourette Dolorès (IRD) et des spécialistes des enjeux de santé Razafimahatratra Mamy Jean Jacques (Institut National de Santé Publique et Communautaire de Madagascar) et Andrianantoandro Tantely (Université Catholique de Madagascar).

Téléchargez la plaquette d’information de l’évaluation

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search